Bannière Bagdam

Accueil Bagdam Textes Liens Archives Nous soutenir Privées d'elles



SAMEDI 26 AVRIL


15 H


CINÉMATHÈQUE

Présentation
Jacqueline Julien



 
CINÉMA > PHOTOPOÈME
 
 


 
 

Magic Mirror, par Sarah Pucill
Grande-Bretagne, 2013, 75', vostf

 

Sarah Pucill
« Cinéaste britannique reconnue et célébrée, Sarah Pucill élabore depuis deux décennies une œuvre à la charnière du journal filmé et du cinéma expérimental,
en passant par la performance et le film d’animation, où l’image photographique joue un rôle prédominant. La plupart de ses films, courts et moyens métrages tournés en 16 mm, se déroulent dans des espaces domestiques confinés qui deviennent le terrain d’explorations psychiques complexes, au travers de jeux de miroirs et de manipulations d’objets du quotidien, soudain dotés d’une vie propre.
Avec délicatesse et une grande économie de moyens, les représentations qu’elle instaure confrontent les notions de féminin, de genre, de mémoire, dans un univers peuplé de fantômes, de fantasmes et d’apparitions étranges. »
Cinémarges

Son site : ICI

À la fois essai et poème, Magic Mirror traduit la puissance plastique de l’œuvre de Claude Cahun sous la forme chorégraphiée de tableaux vivants. Ce film collage, animé de magie, insuffle le mouvement aux compositions photographiques de Cahun, publiées dans le recueil Aveux non avenus (1930) et souligne le talent d'écriture de cette artiste trop vite rangée du côté des surréalistes. En réalité, aux côtés de sa compagne et complice Suzanne Malherbe (toutes deux furent des résistantes pendant la guerre), elle opposa une singularité de visionnaire qui avait peu à emprunter ni envier à ce mouvement. Tombée dans l’oubli puis redécouverte dans les années 1990, Claude Cahun en déconcerte encore beaucoup par son rejet travaillé des stéréotypes de la « féminité ». Son œuvre axée avant l’heure sur la levée des carcans de «l’identité sexuelle» est cependant désormais célébrée pour son insolente modernité. Quelle meilleure alliée pouvions-nous faire redécouvrir en ce Printemps des Lesbiennes en vue.s ? Aussi, après Barbara Hammer et son Lover Other (programmé par Bagdam au Printemps 2008), voici Sarah Pucill et son « miroir magique », photopoème virtuose, digne de son inspiratrice.

Merci à Esther Cueno, du festival Cinémarges de Bordeaux,
de nous avoir fait connaître Sarah Pucill

Retour à la page Événements  



 bagdam@bagdam.org
Dernière mise à jour : 1 avril, 2014